Le Petit Prince, à lire et à relire!

jeudi 11 décembre 2014

                         

''Toutes les grandes personnes ont d'abord été des enfants''écrit Saint Exupery en dédiant ce livre au petit garçon qu'a été un de ces amis.
Et c'est avec un langage d'enfant que l'esprit  de ce livre est traduit et exprimé.
A travers le voyage d'un petit bonhomme de planète en planète,nous découvrons ce conte philosophique que l'on aurait tord de classer uniquement dans les collections junior . 
Un phénomène de la littérature qui offre plusieurs niveaux de lecture et s'adresse ainsi à tous les âges.
De la première page jusqu'à la dernière nous sommes interpellés ,bousculés, touchés , émus et amusés.
Les rencontres que fait le héros le laissent embarrassé par le comportement des grandes personnes qu'il trouve bien étrange.
Aucun des personnages ne peut nous laisser indifférents.
Que ce soit le mouton , le renard, le serpent ou  la rose , ou bien les gens bizarres comme le roi, le géographe, le businessman ou l'allumeur de réverbère, tous nous  parlent et nous touchent d'une manière ou d'une autre.
Nous découvrons ainsi des messages clairs et puissants sur l'amitié, l'attachement ou le sens des choses,  comme par exemple:

''On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux''

''On ne connait que les choses que l'on apprivoise et on est responsable  pour toujours de ce que l'on apprivoise''

''C'est le temps que tu as passé avec ta rose qui fait ta rose si importante''

''Droit devant soi on ne peut aller bien loin''

Messages et métaphores jalonnent le récit du voyage et donnent à ce petit livre une stature de chef d'oeuvre à mettre entre toutes les mains.





Aspiration profonde

vendredi 5 décembre 2014




Exprimée autrement, cette idée pourrait dire également:

"Se garer sur le chemin de notre destinée"comme sur une place de parking et y rester indéfiniment ,s'oublier même si on pressent que cela ne nous correspond pas complètement , ni à notre aspiration profonde.
Il s'agit de porter son regard à l'intérieur de soi pour réfléchir à ce qui nous motive.
Ensuite le porter  vers l'extérieur pour explorer toutes les possibilités qui s'offrent  à nous et qui correspondent à cette motivation profonde.
Puis prendre des décisions dans lesquelles on se reconnait et qui peuvent changer notre vie , la recréer .
Prendre une décision avec"ses tripes",parce que l'indécision est un voleur de rêves, de projets!
Ne pas décider, c'est aussi une décision :celle de ne rien faire!!!
Ne pas décider,c'est rester dans un scénario habituellement bâti sur des illusions remontant à l'enfance et qui peut durer toute une vie.
Or nous oublions que nous avons la liberté et le pouvoir de redécider de notre plan de vie.
Comment les retrouver?
1/En activant notre réceptivité, en étant à l'écoute de nôtre intuition 
2/ En ouvrant le champs des possibles.
3/En se donnant complètement , en se rapprochant au plus près de nous mêmes.

**J'ai retenu cette idée lors du séminaire "YAO-Enchanter sa vie'' brillamment animé par L.Buratti à Paris en septembre 2014.



Saisir l'opportunité!

mardi 2 décembre 2014

Ce film est inspiré d’une histoire vraie
Résumé
Elevant seule ses trois enfants, Erin Brockovich n'avait vraiment pas besoin d’un accident de voiture dont elle n’est pas responsable et qui va lui faire perdre son travail. 
Obligée de trouver rapidement un travail pour couvrir  ses frais médicaux et de justice, Erin obtient de son avocat de l'employer comme archiviste dans son cabinet. 
Son allure et son franc-parler ne lui valent pas des débuts faciles mais elle apprend vite. En classant des documents, Erin déterre une affaire louche d'empoisonnement et décide de se jeter dans une bataille  qu’elle va brillamment gagner.
Analyse
En dehors de la qualité de la mise en scène qui est remarquable , une belle leçon se dégage de cette fiction:
Comment un accident peut  il se transformer en opportunité?
1/Le moment crucial de l’accident est un drame et constitue le prélude de l’histoire.
2/Il va devenir une opportunité que l’héroïne va saisir d’une manière exceptionnelle. 
Au lieu de rester  cantonnée dans un rôle de victime ,elle prend sa vie en main et  décide de se battre en portant l’affaire devant la justice, comme si elle répondait à un appel à l’aventure
3/Elle est au chômage ,sa recherche d’emploi est difficile et infructueuse  mais il faut couvrir les frais . Elle est dans le doute , elle a des craintes et elle hésite.
4/Elle veut tellement y arriver , sortir de sa situation au point qu’elle se débrouille pour se faire embaucher  par son propre avocat.On assiste  à la suppression des craintes et à la rencontre avec ‘’le mentor’’ , rôle que l’avocat va jouer tout au long du film , d’abord en la confrontant  et en  la dénigrant.
5/Aux archives , elle aurait pu végéter et attendre la suite de son affaire en justice.Sa capacité d’observation et sa curiosité vont la conduire à une affaire louche dans les dossiers poussiéreux et c’est le début de l’aventure.
6/ La rencontre avec les personnes empoisonnées et les familles désespérées va donner du sens à son travail au sein du cabinet.Les faire gagner face aux industriels devient son aspiration profonde , une vision partagée  avec son avocat/mentor et l’ensemble des employés.
7/ Les épreuves ne manquent pas et le projet rencontre autant d’ennemis que d’alliés mais la puissance de l’enjeu : ‘’Contribuer à une cause ‘’ va  mener à la réussite finale.
Symbolique 
Nous  rencontrons des situations difficiles qui peuvent être  prologue ou prélude à de profonds changements et nous avons en nous les ingrédients nécessaires à notre accomplissement.

Et je finirai avec cette citation de Goethe:
’On peut aussi construire quelque chose de beau avec les pierres qui entravent le chemin’’

*Mon analyse emprunte certaines étapes à celles du "Mythe du Héros" de Joseph Campbell(anthropologue et mythologue américain)


Le Problème Spinoza

mercredi 26 novembre 2014


Poursuivant son oeuvre de "vulgarisation" après Nietzsche et Schopenhauer, Irvin Yalom nous fait découvrir à travers une fiction  décalée quelques facettes du personnage de Spinoza. 
Grâce à son expérience de thérapeute il explore la vie intérieure du philosophe qui a choisi la solitude par respect pour  son intégrité intellectuelle et qui va s'opposer aux principes fondateurs de son propre peuple.
Sa quête perpétuelle du bonheur le plus pur et le plus simple  le conduit à l'élaboration de son "Ethique de la joie"
Un éthique qui a influencé plusieurs générations de penseurs et qui continue encore aujourd'hui.
L'originalité de ce livre tient à la mise en parallèle des cheminements de deux hommes que tout oppose à trois siècles d'intervalle.
Celui du penseur avec celui d'un idéologue  allemand qui s'intéresse à la pensée  de Spinoza dans les années quarante.L'officier se retrouve fasciné  par l'oeuvre du philosophe excommunié en 1656  et banni par sa propre  famille à cause de ses idées 
Les idées de Spinoza vont elles mettre en danger les convictions  du théoricien allemand ?
Personnellement j'ai apprécié la trame brillante et insolite de cet ouvrage qui interpelle tout en ouvrant le champs à des pistes de réflexion personnelles.
Cette lecture m'a  aussi donné envie de  m'intéresser un peu plus à la pensée de ce "prince des philosophes" et à sa vie si peu connue.
Un penseur précurseur ne serait ce qu'avec  son authentique éthique du bonheur et de la liberté, son approche de la connaissance ou celle de la vérité à titre d'exemples.

Le Mythe de Maïa

mardi 25 novembre 2014









« Dans la philosophie socratique ,la maïeutique (du grec : maïeutike)  est l’art de faire découvrir à l’interlocuteur par une série de questions, les vérités qu’il a en lui »  ou « l’art d’accoucher les esprits »(Petit Larousse)
Socrate aurait créé le mot maïeutique en référence à Maïa, ainée des pléiades et déesse de l’enfantement dans la mythologie gréco-romaine. 
Maïa signifie littéralement un terme affectueux pour designer la sage femme ou la nourrice.
On pourrait alors rapprocher la posture de celui qui accompagne une personne dans la résolution de ses problèmes  avec celle de l’accoucheur :
Ils  écoutent et accueillent dans l’ici et maintenant, de manière inconditionnelle.
Ils font preuve de lucidité et d'acuité , leur gestes ou interventions sont bienveillants et fermes en même temps.
Ils mettent la personne accompagnée dans la confiance  avec empathie et la mènent  jusqu’à l’émergence de son potentiel.
Ils savent également se remettre en question et connaissent leur limites.
Ce rapprochement est certes pertinent,  cependant la qualité de la posture du coach  reste tributaire de :
    • Un vécu et des expériences tant personnelles que professionnelles qui ont forgé la personne.
    • Un apprentissage sérieux et rigoureux des concepts, des techniques et des outils.
    •  Le choix d’un ou plusieurs cadres de références théoriques .
    • Le recours à la thérapie et à la supervision
    • Le développement d’une certaine intuition  à laquelle il apprendra à faire confiance à certains moments et qui lui donnera la capacité de sonder et gérer les émotions .
    • Une labilité  qui va lui permettre de jongler subtilement  avec les différents outils  ou de les abandonner  parfois.

La solitude du responsable

vendredi 21 novembre 2014






Lors d'une prise de poste, tout responsable est souvent confronté à des sentiments ambigus .
- La solitude
Son employeur lui a fait confiance parce qu'il dispose d'une ou plusieurs qualités distinctives comme le volonté, le talent ou la compétence.
Il va assumer un niveau de fonction différent avec une dimension plus globale , managériale  nouvelle pour lui en plus de la dimension technique (opérationnelle ) initiale.
Il devient la personne "la plus responsable " de l'entité dont il a la charge(service, département,direction ou projet transverse) et il va s'isoler avec le danger de croire que ce n'est que dans la solitude qu'il va y arriver.
-L'imposture
Il peut aussi se dire : je ne suis pas compétent  et je suis le seul à le savoir, maintenant que j'occupe ce poste les autres vont le savoir.
C'est ce que V.Lenhardt appelle "le complexe de l'imposteur"

IL  va alors dénier son besoin d'aide et n'ose pas en parler au niveau de l'entreprise , ce qui risque d'être interprété comme un signe d'incompétence ou de faiblesse et un manque d'autonomie.
Et ses proches qui ne connaissent pas assez bien son environnement professionnel et qui vont manquer d'objectivité à cause du lien affectif , ne peuvent pas l'aider valablement.

J'ai  eu fréquemment à traiter ce type de situation avec  des femmes notamment à travers un accompagnement sur mesure basé sur:
-L'écoute
-La prise de conscience du véritable potentiel et des angles morts
-L'aide à l'élaboration de solutions propres à chacune ou chacun. 

L'art de la joie

jeudi 20 novembre 2014



Un véritable hymne à la joie , la joie la plus simple qui soit, celle qui émane de la conscience et de l'acceptation sereines de sa propre existence et aussi de celles des autres sans lesquels  aucun bonheur ne peut être possible.
Ce livre est un flamboyant cri de rage , de douleur et de plaisir, la vie d'une femme sicilienne hors du commun, hors des limites et hors du temps.
C'est un roman d'apprentissage qui foisonne d'une multitude de vies , une multitude de leçons de vie dans une Sicile sombre et solaire.
Une fiction d'une force incroyable comme celle de son héroïne  qui va faire tomber tous les déterminismes qui pèsent sur elle.
On assite à la construction d'une femme belle et libre, intelligente et accomplie qui lutte contre les préjugés de tout ordre.
Grâce à sa ténacité , son courage et sa volonté elle gagne continuellement en émancipation.
Sa potion magique c'est un désir puissant de vie, une pulsion plus forte que tout qu'elle alimente grâce à son "Art de la Joie"
Ce que Spinoza appelle : "La joie , la passion par laquelle l'âme passe à une perfection plus grande"(Ethique III,11)
L'auteure, considérée comme une grande figure de la littérature italienne du XXème siècle, a mis plus de 10 ans à écrire ce chef d'oeuvre et sa mort a précédé de quelques mois la parution du livre en Italie

Modalités

mercredi 19 novembre 2014

                          


                                Modalités

*Les séances durent 1 heure à une fréquence de 2 ou 3 fois par mois en fonction des besoins.

*Durée de l'accompagnement
 -Processus qui a besoin de temps , sa durée varie en fonction de  la problématique.  
 -Généralement autour de 10 séances.
 -A noter qu'il m'est arrivé dans certains cas de boucler au bout de 5 séances , voire 3.

*Premier entretien
IL va nous permettre de:
1/Faire le point sur votre situation
2/Valider que je suis la bonne personne pour vous accompagner
3/Vérifier que vous souhaitez vous engager dans un tel processus
4/Déterminer les objectifs et les enjeux sachant qu'ils peuvent évoluer au cours de notre travail en commun.

*Lieux
-Chez moi , dans un cadre bienveillant propice à votre accompagnement.
-Dans votre bureau ou ailleurs en fonction de nos agendas respectifs.
-Possibilité de prévoir des séances par Skype en cas de déplacement.


Leadership au Féminin

lundi 17 novembre 2014

                                


Lors de mon parcours en entreprise parfois difficile , je me suis retrouvée à maintes reprises confrontée à un problème de leadership.
Par la suite les accompagnements que j’ai menés avec succès auprès des femmes pour les aider à résoudre des problématiques professionnelles m’ont amenée à réfléchir sur le leadership féminin et particulièrement au Maroc.
Qu’elles soient dirigeantes , managers , cadres supérieures ou aspirant à l’être , elles prenaient fréquemment conscience d’un besoin de développer leur leadership aussi bien vis à vis de leurs collaborateurs , leurs collègues ou même leur patron.
C’est dans ce sens que je vous offre un espace dédié au développement du leadership  au féminin avec:

1/ Des rencontres à intervalles réguliers pour :
       -Partager sincèrement les expériences et les pratiques dans le but d’ un enrichissement mutuel
       -Trouver de la compréhension , se rassurer en prenant conscience des difficultés communes aux une et aux autres et des formules gagnantes de chacune pour les dépasser

Ces groupes composés uniquement de femmes permettent d’aller directement au coeur de nos préoccupations surtout que nous travaillons dans un monde d’hommes.
Ils ont une « sonorité « particulière : bienveillance , entraide et réseau 


2/Des ateliers proactifs  sur des thématiques  telles que:
      -Concilier responsabilités familiales et responsabilités professionnelles en tenant compte de notre environnement socio-culturel.
      -Développer son assertivité et apprendre à dire non au féminin
      -Gérer les jeux psychologiques en  entreprise
      -Sortir des paradoxes propres à la femme marocaine en entreprise 
      -Accéder à l’autonomie et participer à celle des autres
     

*Les dates de ces événements et toutes les informations utiles seront publiées sue ce blog.

Apprendre à dire non

dimanche 16 novembre 2014

                           


S’affirmer sans agressivité et sans se sentir coupables ensuite, voilà le vrai défi à relever pour apprendre à dire non et à être cohérents dans nos refus. Mais ce n’est pas toujours facile.
 Que ce soit dans le cadre du travail , de la famille ou des relations amicales dire non peut engendrer une situation où celui qui a exprimé ce refus sentira qu’il risque de perdre l’estime ou l’affection de son interlocuteur.
1- La véritable conséquence du «non»
Outre le fait que la personne qui essuie un refus sera déçue, interrogeons nous sur les véritables conséquences de notre refus.
Les conséquences attendues, soit la déception,la colère ou le désagrément pour l'autre ne se  concrétisent que très rarement ou pas du tout. 
Au contraire, le «non» va contribuer à donner une image de nous mêmes plus authentique alors que le «oui» forcé, en croyant faire plaisir, renvoie aux autres une image  dévalorisée .
Ce qui peut avoir des conséquences néfastes sur la relation entre la personne qui demande et celle qui accepte à reculons.
2- Transformer son «non» en «oui, mais…»
Parfois, la pression imposée pour que jaillisse une réponse positive est très forte et la personne a de la difficulté à affirmer son refus.Par crainte de voir s’assombrir la relation, elle se fera encore prendre au piège,ignorant que plusieurs options s’offrent à elle comme par exemple:
« D’accord , je prends le temps d’y réfléchir »
«Oui, je veux bien, mais pas tout de suite.» 
 Ce «Oui, mais…» provoque souvent une situation dans laquelle tout le monde est gagnant et où personne ne se sent attaqué ou dévalorisé.
3- «Toi, à ma place… »
La personne qui s’attend invariablement à un «oui» a beaucoup de difficulté à se mettre à la place de l’autre.  Il est donc nécessaire de la ramener à la réalité. Pour ce faire, rien de mieux que de poser la question:
 «À ma place, tu ferais quoi?»  qui va l'obliger  à voir la réalité de l’autre. C’est généralement efficace.
Les personnes qui ont de la difficulté à dire non manquent généralement d’un peu de confiance, ce qui les pousse à ne pas s’affirmer donc à manquer de respect envers elles mêmes. 

Or celui qui se respecte, qui s’affirme, donne des raisons de plus aux autres de l’aimer. Après tout, le respect n’attire-t-il pas le respect? Et n’allez pas répondre non à cela.

Parlons d'audace (2)

mercredi 12 novembre 2014

                                         



                                            
                                           Trouver du sens

Nos choix nous confrontent immanquablement aux réactions de notre entourage, que notre audace questionne et inquiète. 
Nous craignons leur jugement, leur rejet, quand eux redoutent peut-être d’être mis par nous devant leur propre envie d’un changement qu’ils ne s’autorisent pas. « Le conflit – sans violence – est bien souvent l’étape incontournable si nous voulons persévérer dans notre tentative de devenir qui nous voulons être, qui nous sommes aux tréfonds de nous mêmes (Nietzsche) Et la seule manière de préserver à la fois notre intégrité et les liens qui nous sont chers », affirme un thérapeute. 
Faute de quoi, nous risquons de basculer dans une position de soumission – je me soumets à ce que l’on attend de moi et je n’existe plus – ou de rébellion – je vis en réaction contre les désirs de l’autre plutôt qu’en cohérence avec les miens – dont tout le monde sortira perdant. 
Or lorsque nous ne parvenons pas à réaliser nos objectifs de vie nous nous retrouvons en perte de sens
Qu’est-ce que je veux faire de ma vie ? 
 L’élan de l’audace ne peut se fonder que sur notre capacité à donner un sens à nos actes, un sens à notre existence.
 Le psychothérapeute viennois Victor Frankl inventeur de la logothérapie, considérait le sens comme la source même de notre vitalité : il permet le déploiement de notre volonté, de notre créativité, et de nos potentiels. 
Qu’il vienne à manquer et nous perdons toute motivation. 
Bien sûr, nous ne sommes pas tous et toujours capables de dire quel sens gouverne notre vie.
Parfois il apparaît rétrospectivement, comme un fil blanc dans le tissu de notre histoire. Mais nous savons à quel point certains de nos actes nous ont emplis de joie et d’énergie, parce qu’ils correspondaient parfaitement à ce que nous voulions au plus profond de nous-mêmes. 
L'idée est de les revisiter afin de retrouver le chemin de l’audace  qui suppose de nous mettre en quête de notre raison d’être, unique et singulière. Car en l’absence de sens nous cherchons à combler le vide existentiel par la recherche du pouvoir ou de l’argent . 
Selon Elsa Godart(Psychothérapeute) « la première audace est de sortir du troupeau pour dire “je suis moi” ».
 Au delà de toute étiquette: banquier, assureur, patron, syndicaliste, artiste, fonctionnaire… , voici qui je suis, ce que je ressens, ce que je veux être!!
(Source:Psychologies)






Parlons d'audace (1)

lundi 10 novembre 2014

             « Faites preuve d’audace, soyez différent, faites tout ce qui   vous permettra d’affirmer votre intégrité, votre intention, votre vision        et votre imagination, face à ceux qui tenteront de vous décourager. » 

Cette phrase d'un grand photographe britannique est formidablement inspirante.
Et si on l'appliquait à la suite que nous voulons donner à notre parcours professionnel?
 Notre environnement est de plus en plus complexe ,il devient nécessaire  de le regarder d'un autre point de vue, de s'interroger sur ce qui  nous paraissait indiscutable, d'oser se risquer sur des voies nouvelles.
Il ne s'agit pas ici de courage(juste milieu entre lâcheté et témérité selon  Aristote), il s'agit plutôt de dépasser la mesure, d'oser la hardiesse au delà de ce dont nous nous croyons capables.
Alors que le courage est une réaction , une force de résistance à une situation subie, l'audace tient de la provocation.
Une certaine impulsion qui nous conduit à sortir du rang,à quitter les rails pour nous lancer sur des chemins qui nous semblent à priori incertains. 
C'est une véritable envie de changement adossée à une recherche de progrès , de croissance.
Même si elle nous  détourne de notre tranquillité,cette motivation qui va nous conduire à prendre des risques , en connaissance de cause , parce que nous avons pris conscience que nous sommes disposés à en payer le prix qui peut être élevé , mais certainement moins élevé que le fait de ne rien faire .
(Source: Psychologies)


Lumière Intérieure

lundi 3 novembre 2014






Même dans les moments les plus difficiles , c'est en nous que se trouve la réponse.
En prenant du recul et de la distance par rapport à la situation ,on gagne en lucidité et en clairvoyance pour dérouler toutes les options qui s'offrent à nous . Nous aiguisons l'acuité de notre regard pour discerner quelle option nous convient le mieux et comment la mettre en oeuvre.


Parcours

dimanche 2 novembre 2014


  
Ayant travaillé pendant plusieurs années au sein du premier groupe bancaire marocain , je me suis tout naturellement intéressée à l'humain sur le plan professionnel ,auquel j'ai décidé de me consacrer entièrement.

La capitalisation de mon expérience du monde de l'entreprise couplée à de solides formations dans la relation d'aide , m'autorisent à me mettre au service de tous les potentiels(personnes et équipes).


Ma passion : 

Les accompagner dans la résolution de leurs problématiques professionnelles dans la puissance et la durabilité, en les aidant à prendre conscience de leur mode de fonctionnement , de leurs enjeux , de leurs valeurs pour une performance exponentielle et harmonieuse.

Economiste comme  formation  de base ,j'ai suivi tout au long de ma carrière bancaire plusieurs séminaires liés au management  dans le cadre des postes d'encadrement que j'ai occupés . Ainsi que diverses formations comme la restructuration des entreprises ou la conduite de projets transverses.


Depuis 2008 et suite à une double certification  en coaching ainsi qu'une formation continue à différents outils tels que l' Analyse Transactionnelle et  la  Process Communication, j'exerce en tant que consultant/coach sénior dans le cadre de "CAP HARMONIE".

Enfin je suis supervisée en permanence sur mon savoir faire et mon savoir être pour répondre aux exigences du métier d'accompagnement.

Ma Boite à Outils



 La construction  d'une boîte à outils est un des éléments fondamentaux dans les métiers d'accompagnement .
Il est indispensable d'avoir un panoramique des concepts ,des outils et des techniques existants , de pouvoir les ordonner dans le but d'une appropriation et une réutilisation efficaces.
Je maitrise et utilise des outils et techniques  étudiés , pratiqués et largement approfondis lors de  mes certifications en coaching .
Que ce soit des grilles de lecture au niveau du diagnostic ou bien des outils d'intervention, je peux en citer quelques uns parmi ceux qui reviennent le plus dans mes accompagnements et qui ont donc ma préférence:
Analyse de la demande(RPBDC,COPTA ,GROW)
Autonomie
Cadre de référence
Positions de vie
Changement de type 1 ou 2
Zones d'intervention
Jeux Psychologiques
Protection/permission 
Recadrage
Signes de reconnaissance

                                   Modèles théoriques de prédilection

I/Analyse Transactionnelle :
Analyse des états du moi(parent-adulte-enfant)
Scénarios
Transactions
Méconnaissances 
Messages contraignants ,injonctions parentales et drivers
Transferts et contre-transferts
Symbiose

II/Process Communication
Types de personnalité
Besoins psychologiques
Canaux de communication
Perceptions du monde
Comportements sous stress

III/Communication non violente


Quelques définitions




Accompagnement:Etre aux côtés d'une personne et lui ouvrir un espace pour lui faire prendre conscience de ses motivations , de ses objectifs et des moyens à mettre en oeuvre pour les atteindre.
Alliance: Relation de partenariat basée sur la confiance et l'engagement du coach et de son client et qui constitue un préalable essentiel à tout accompagnement.
Autonomie: Capacité à décider , à se prendre en charge que doit respecter et viser tout accompagnement
Bienveillance:Etre respectueux de l'autre tout en veillant à son bien être
Coaching:C'est l'accompagnement d'une personne à partir de ses besoins professionnels pour le développement de son potentiel ( Société  Française de Coaching)
Confidentialité:Règle qui préside à tout travail d'accompagnement
Confrontation:Le fait de relever et d'exprimer une incohérence ou une ambiguité dans le comportement ou les paroles du client.
Croyance: Préjugé positif ou négatif, structure mentale à travers laquelle nous nous percevons, nous percevons les autres et les situations.
Décision:Choix ou résolution qui permet à une personne d'exprimer sa liberté de changer quelque chose dans sa vie.
Demande:Expression initiale de l'objectif du client qui doit être analysée aussi bien en matière  de contenu ou processus qu'en matière d'explicité ou de latence.
Déontologie:Ethique professionnelle du métier d'accompagnement visant la protection des 2 parties
Dialogue:Qu'il soit entre les 2 partenaires , ou intérieur à la personne accompagnée c'est ce qui va aider à faire émerger de nouvelles perspectives.
Ecoute:Essentielle , elle va porter  sur le verbal mais aussi et surtout sur toute la palette du non verbal pour percevoir le client dans sa globalité et lui ouvrir le champs des possibles dans une attitude de facilitateur .
Emotion:Joie,tristesse,colère ou peur ,motivent toutes nos actions et comportements
Empathie:Capacité à sentir l'autre et à le ressentir ,indispensable dans tout accompagnement.
Feedback:Equivalent de la reformulation et neutre émotionellement,  il permet la clarification et ouvre les champs de réflexion.
Gagnant:Celui qui sait ce qu'il va faire en cas d'échec
Identité:La conscience de qui l'on est ,au-delà de ce que l'ont fait.L'accompagnement d'une personne va l'amener à s'identifier à son potentiel et pas seulement à son histoire , son héritage du passé.
Indicateur:Pour être opérationnel, tout contrat d'accompagnement doit inclure , en plus de l'objectif à atteindre, les indicateurs pour en mesurer le degré de réalisation.
Jeux:Schémas relationnels  assimilés à des stratagèmes de manipulation inconscients qui peuvent être positifs ou négatifs
Leadership:Capacité d'un manager à mobiliser son équipe autour d'une vision partagée et à la mettre en action.
Métacommunication:Art de communiquer sur le processus ,sur la communication elle même,  sur ce qui se passe pendant l'accompagnement(Ecole Palo Alto)
Motivation:Ce qui mobilise , met en action et permet d'aller de l' avant. 
Objectif:But visé de l'accompagnement et qui va constituer un tremplin dans le processus de changement.
Options:Différents choix dont l'éventail est déroulé pour réfléchir à ce qu'on a déjà expérimenté et tout ce qu'il est possible d'envisager dans telle ou telle résolution de problématique.
Opportunité:Ce qui est propice, l'occasion à saisir qui va émerger  grâce à l'ouverture du champs de possibles et à l'acuité du regard .
Paradoxe:Ambivalence , incohérence ou double contrainte relevée lors d'un accompagnement et qui va constituer une base de réflexion sur le mode de fonctionnement.
Protection:Dispositif préalable à tout accompagnement (contrat, confidentialité, règles de fonctionnement, manière de confronter.....) et à toute permission que se donne la personne pour passer à l'action(calcul des risques et parades) afin de monter en puissance en toute sécurité.
Résistance: Réaction fréquente , justifiée ou injustifiée,face à une transition ou un changement.Elle peut être active(rébellion) ou passive(inertie)
Sens:La raison d'être , la signification  profonde ou la valeur que l'on donne à un choix de vie.
Valeur:Principe moral inculqué par la culture , la société ou la famille à laquelle nous appartenons ou bien choisi personnellement.
Vision:Perception quasi-visuelle projetée dans l'avenir et clairement partagée
 

NB: Ces définitions sont  librement inspirées des livres suivants:
-"Les responsables porteurs de sens" Vincent Lenhardt
-"Le métier de Coach" François Delivré
-"Dictionnaire commenté du coaching" Alain Cardon
-"Que dites vous après avoir dit Bonjour" Eric Berne

Mes convictions



       Le parti pris de mes accompagnements





#Ce sont des occasions  de développement des individus et des 


équipes, ils révèlent la part de champion en chacun et facilitent 


l'émergence de l'intelligence collective.



#La performance puissante et continue nécessite de  respecter 

l'essentiel (valeurs....) tout en visant la croissance à travers les

projets ponctuels.


#Ils favorisent l'autonomie, l'envie de construire ,de progresser 

et de faire aboutir  les désirs profonds dans l'enthousiasme  

et le dépassement de soi.

#C'est l'harmonie entre les objectifs et les véritables enjeux  

 qui va ouvrir le champs aux transformations réussies et durables.



Ils peuvent répondre à différentes demandes, parmi lesquelles:

  • Changement d'orientation professionnelle
  • Développement du leadership
  • Prise de responsabilités
  • Gestion de carrière(augmentation de salaire ou autre)
  • Création  de votre propre entreprise
  • Management d'une équipe


C'est l'automne



Nous sommes en automne, continuons à nous inspirer de la sagesse des arbres qui se débarrassent de leurs feuilles mortes en cette saison.. Et si on faisait comme eux par rapport à certaines vieilles habitudes et même à certaines croyances que nous gardons sur nous et sur les autres.
 N'est ce pas la meilleure manière de s'engager sur la voie du changement ? Et la condition sine qua non pour s'améliorer et se régénérer?

Des jeux et des hommes

samedi 25 octobre 2014



Ce livre fait parie des incontournables en matière d'Analyse transactionnelle , l'auteur ,le docteur Eric Berne est le fondateur de cette approche .

Les hommes ont tendance à vivre en jouant avec logique à certains "jeux" dans leurs relations avec autrui. 
Ils jouent à ces jeux pour toutes sortes de raisons : pour éviter d'affronter la réalité, pour cacher des motifs profonds, pour rationaliser leurs activités, ou pour rester "en dehors du coup". 
Ces jeux - sauf quand ils se révèlent destructeurs - sont à la fois souhaitables et nécessaires. 

Le docteur Berne présente une analyse fascinante de trente-six jeux qu'il classe sous diverses rubriques, comme par exemple : les "jeux vitaux" qui transcendent un mode spécifique de réaction dans une situation donnée, et affectent chaque action du joueur ou  les "jeux de société", sociaux par définition,  etc....
Le mot jeu n'est  pas entendu ici dans son sens premier mais dans son sens psychologique.

J'ai apprécié ce livre et le garde à portée de main dans la mesure où le concept qu'il développe peut aider à prendre une nouvelle conscience de soi et à aborder la vie de manière constructive.

La reprise de CAP HARMONIE est pour très bientôt dans l'accompagnement de vôtre envol.


Cap Harmonie vous accompagne dans votre équilibre

dimanche 19 octobre 2014





                                      Tout est question d'équilibre


Notre bien être dépend tout d'abord de notre équilibre intérieur , c'est à dire le fait de vivre en accord avec nous mêmes.

Etre fidèle à soi même , respecter ses valeurs   sont des  conditions préalables à tous les projets  que nous entreprenons. C'est la base de leur réussite.

Et nous constatons  aujourd'hui que le mal être au travail est souvent du au fait que la plupart des gens entament leur vie professionnelle sans s'interroger sur ce qui les anime vraiment , ils occultent leur désir profond.

La notion de plaisir est rarement associée à celle du travail, pourtant quand on observe ceux qui réussissent dans leur choix ,on constate  fréquemment qu'ils sont heureux de ce qu'ils font.

Cet équilibre dépend également de la place que nous accordons  à notre travail par rapport à notre vie personnelle.

Ce n'est pas en nous consacrant corps et âme à notre job qu'on le réussira forcément, ce qui peut sembler difficile à admettre à prime abord.

Pourtant prenons le temps d'observer à ce niveau comment nous travaillons quand nous avons pris soin de nous mêmes ou quand nous avons consacré un peu de temps à nos proches. 
Généralement nous sommes plus détendus , relativement sereins pour aborder une nouvelle journée de travail et capables d'atteindre une plus grande performance.


 

Inscrivez-vous à notre newsletter

Entrez votre e-mail pour vous inscrire à notre newsletter:

Comment se passe un coaching